Journal de confinement #1

Journal de confinement #1

5 minutes de lecture

Cela fait désormais plus d’une semaine entière qu’Alexis et moi sommes en télé-travail et confirment à la maison.

En ce début de printemps, j’avais prévu de partager plusieurs articles sur cette magnifiques saison aux Pays-Bas. Mais, Covid-19 oblige, cela ne fait aucun sens. J’ai voulu aussi partager quelques photos de nos faire-parts de mariage, mais le contexte a fait que je ne trouvais pas franchement la motivation pour en parler. En faite, je me rend compte que cela fait très longtemps que je n’ai pas pris la plume pour parler de sujets plus personnels.

Journal de confinement pendant le Coronavirus

Confinement - J+7

Bon, en vérité, nous aux Pays-Bas ne sommes pas en confinement au même sens que la France l’entend. Nous parlons plus de “distanciation sociale”. Nous sommes donc en télé-travail. De nombreux commerces de type restaurations mais aussi culturels ainsi que les écoles sont fermés. Pour autant, nous ne sommes pas en interdiction de sortie. Nous n’avons ni besoin d’une attestations pour aller faire des courses ni sommes interdits de prendre l’air dehors, tant que nous respectons les distances de sécurité de 1,5m à priori.

La politique néerlandaise est légèrement différente de celle suivis par les pays Européens méditerranéens comme la France. Selon le premier ministre néerlandais, un confinement total n’est pas nécessaire, tout du mois pas encore. Pour autant, aujourd’hui ce gouvernement même gouvernement vient d’annoncer de nouvelles mesures, tel un gros coup de massue. L'état d'interdire la possibilité d'être en groupe de plus de 3 personnes jusqu'au 1er juin. Donc dans notre cas, le télétravail est officiellement de rigueur jusqu'à cette période là et tout ce qui est festival ou fêtes nationales sont annulés. Il y a aussi des mesures restrictives concernant l'accès aux parcs et aux plages, mais pas encore de nécessité d'attestation pour se déplacer.

1er juin donc. Moi qui espérait que cela serait calmé d’ici début mai, je me mettais bien le doigt dans l’œil !

La première semaine de télétravail fut somme-toute compliquée, et pourtant, nous avons l’habitude de travailler à la maison et à distance. Je l’ai déjà fait. Nous n’avons pas vraiment eu besoin de nous adapter à ce niveau là. Bizarrement, on a vraiment eu du mal à apprivoiser ces premiers jours. Je pense que le fait de savoir que ça allait durer un certain temps, 15 aval au début, désormais jusqu’au 1er juin, à priori, a du grandement jouer dans la balance mentale. Déjà, nous n'avons qu’un seul bureau officiellement à la maison, très peu pratique lorsque nous sommes deux à travailler. Il a donc fallu adapter cette environnement et se créer un vrai environnement de travail. Nous avons même investi dans un écran supplémentaire, car travailler pendant plus de 1 mois sur un écran de 15 pouces et pour nous impossible, en plus de ne pas favoriser des postures correctes… Et puis, il a fallu instaurer des habitudes, des routines. Routines que nous avions déjà, mais qui, d’un coup, se sont faites chambouler.

Continuer à se préparer. D’habitude, lorsque je travaille ponctuellement de la maison en semaine, je dois dire que je néglige un peu ma tenue. Comprendre, je reste en pyjama / legging toute ou partie de la journée. En ce temps de “confinement”, m’apprêter le matin est devenu une réelle “sous-pape”. Continuer à se préparer, comme si on allait sortir, fait un bien fou au moral et me permet de rentrer dans un état de “bon, maintenant, je me rend au boulot”.

De la même manière, avec Alexis on essai de faire très attention à respecter les “horaires de bureau” et de bien faire la distinction vie pro / perso. Encore plus car nous travaillons désormais dans la même entreprises, il est primordial que nous prenons soin de nous en instaurant des limites saines. Après cette première semaine, le week-end s’est finalement fait grandement apprécier. J’avais peur de n’avoir plus réelle notion du temps qui passe. Ce fut un peu le cas au début. Les journées étaient à la fois d’une lenteur extrême et passaient à toute vitesse. Heureusement, cela n’a pas duré et j’ai la sensation d’être moins à l’étroit dans mon propre chez-moi.

À un moment donné, entre le travail qui s’incruste dès 8h du matin et jusqu’à 22h le soir, les informations qui tournent en continue et l’impossibilité d’aller prendre l’air dehors sans être angoissé pour tous les gens autour, j’ai vraiment eu la sensation de devenir zin-zin et d’étouffer, mentalement. À tel point que j’ai décidé de faire une mini-détox de téléphone, réseaux sociaux et informations pendant 24h. Grand bien m’en fasse. Ça a été une véritable bouffée d’air frais dans un moment où sortir n’est pas franchement une option. Nous sommes tout de même aller courir un matin à 7h, quand la plupart des gens sont encore endormis / chez eux. Bien que je culpabilise un peu d’être sortie, je pense n’avoir jamais autant apprécier être dehors.

Le plus dur finalement, c’est de ne plus pouvoir prévoir, quoique ce soit. Notre mariage a lieu dans un peu plus de 3 mois désormais mais il nous est impossible de savoir si nous pourrons maintenir l’événements ou non. C’est difficile, et comme toute décision difficile à prendre, c’est fatiguant. Pour l’instant, pas d’annulation prévue. Je me laisse jusqu’à la mi-avril pour statuer d’avantage sur la question. D’ici là, on vit un peu au jour le jour, sans que cela ne soit si difficile que ça. Après tout, on nous demande de rester à la maison.

Prenez soin de vous.

#stayhome #staysafe

End of Story

Vous aimerez aussi

journal-de-confinement-corona-2

Publié le 5 avril 2020

Journal de confinement #2

Lire l'article
travailler--maison-comment-bien-sorganiser

Publié le 29 mars 2020

Travailler à la maison : comment bien s’organiser ?

Lire l'article
favoris-de-2019

Publié le 31 décembre 2019

Mes favoris de 2019

Lire l'article

Suivez nous sur Instagram

@clemencetaillez