Journal de dé-confinement

Journal de dé-confinement

5 minutes de lecture

Confiné ? Dé-confiné ?

Il parait que lundi c’était le dé-confinement en France. Difficile de se rendre compte de la situation, lorsque ici nous sommes encore en télétravail. Cela va bientôt faire 2 mois pleins que nous travaillons depuis la maison et je ne pense que cela va s’arrêter de si tôt. Nos métiers ne nécessitent pas nécessairement la présence dans un bureau et nous pouvons aisément faire notre travail ainsi que toutes les réunions, à distance. Avec Alexis, nous ne nous attendons pas à retourner au bureau au moins d’ici septembre. Cela sera sûrement possible avant mais pour être très honnête, je n’ai pas franchement de retourner au bureau. En plus, nous devons prendre le métro, ce qui impliquerait de devoir porter un masque et ça serait beaucoup trop anxiogène encore comme situation. Même si la distanciation sociale pèse parfois sur le moral, je préfère encore rester à la maison un petit moment de plus plutôt que de risquer initialement des trajets qui n’ajouteraient pas tant de valeur que ça dans ma vie de tous les jours.

C’est drôle comme l’être humain s’habitue finalement très rapidement à une situation. Au début, les gens criaient au désespoir de pouvoir sortir de chez eux, désormais, ils angoissent à l’idée de retourner au travail. Dans quelle situation vivons-nous là ?

C’est intéressant aussi de voir que la crise sanitaire aura au moins permis une chose : le développement massif du télé-travail. Encore peu, c’était vu comme une exception, aujourd’hui c’est devenu complètement la norme et les gens apprécie parfois même de pouvoir gagner du temps sur les temps de trajets habituels en faisant autre chose, tout simplement. (bien-sûre, la situation dans laquelle certains étaient où ils devaient être à la fois parent, enseignant, employé et amant n’a strictement rien à voir et était tout simplement impossible à concilier). J’espère donc que même la crise passée, le télé-travail rentrera dans la norme en France. C’est une chose qui est déjà très répandu ici aux Pays-Bas et il est tout fait normal de prendre au moins 1 jour de télétravail dans la semaine.


La même routine

Ces deux derniers mois, les journées se suivent et se ressemblent, il faut le dire ! À un moment donné, j’ai arrêté de compter les jours parce que vain (et je me suis perdue dans les comptes aussi). Nous nous sommes finalement bien habitué à cette situation et cela me confirme de plus en plus que la vie de freelance à la maison pourrait tout à fait me convenir. Tous les matins, nous essayons de faire un peu de sport ; 30 minutes environ, histoire de se bouger un peu. Je vous parlais d’ailleurs de ma routine sportive à la maison dans cet article. Puis nous avons notre rituel du midi qui s’est transformé en mini-brunch pour tous les jours (nous ne prenons plus de petit-déjeuner et à place prenons une longue pause déjeuner du midi). Puis en fin de journée, j’apprécie m’isoler un peu pour écouter un livre audio ou bien danser toute seule. C’est un moment à moi et ça me permet de me vider les esprits avant d’aller faire à manger avec Alexis.

Malgré tout, la vie va commencer à reprendre la “normale” petit à petit ici aussi. Ce week-end par exemple, il faisait super beau et chaud. J’ai proposé (insisté) à Alexis d’aller pédaler jusqu’à Amsterdamsebos et de pique-niquer là-bas en fin de journée. Il était un peu réticent à l’idée car il ne voulait que l’on se retrouve au milieu de gens (et à juste titre, cela aurait pu être le cas). Heureusement, nous avons pris la route vers 5 h et la plupart des gens étaient déjà en train de partir et pédalaient en sens inverse. Nous avons trouvé une magnifique prairie, un peu isoler, avec quasiment personne autour de nous, à moins de 100 m. Et qu’est-ce que ça fait du bien de prendre l’air, ailleurs ! J’ai tellement apprécié ces quelques heures. On se serait presque cru en vacances. Et puis, toutes ces petites fleurs des champs, c’était tellement mignon. Je pense que j’avais grandement besoin de cette “pause”.

D’ailleurs, je pense que nous allons tous avoir besoin d’une pause très prochainement. Quand bien même nous avons réduit notre activité et que nous restons à la maison depuis plusieurs semaines, nous n’avons jamais vraiment réussi à déconnecter. Je pense que mon temps moyen assez derrière un écran à presque doublé depuis fin mars et nous sommes malgré tout dans un climat encore très anxiogène, qu’il est finalement difficile d’avoir une sensation de repos et de complète plénitude.

Notre mariage étant reporté à l’année prochaine, je ne sais absolument pas ni où ni quand nous aurons l’occasion de prendre des vacances. Il parait irréaliste et même irresponsable de partir à l’étranger d’ici les 6 prochains mois. J’aimerais voir ma famille et mes amies en France et je souhaiterais aussi découvrir de nouveaux endroits, accessoirement profiter de l’été, aussi.

Mais, il est difficile de prévoir quoique ce soit, alors nous nous concentrons sur les petites choses et les petits bonheur du moment présent qui sont, peut-être, ce qui nous rend finalement le plus heureux. 🙂

Prenez soin de vous.

End of Story

Vous aimerez aussi

faire-du-sport-a-la-maison-confinement-routine-sportive

Publié le 26 avril 2020

Faire du sport à la maison — Ma routine sportive

Lire l'article
les-tenues-que-je-porte-le-plus-pendant-le-confinement

Publié le 11 avril 2020

Les tenues que je porte le plus pendant le confinement

Lire l'article
journal-de-confinement-corona-2

Publié le 5 avril 2020

Journal de confinement #2

Lire l'article

Suivez nous sur Instagram

@clemencetaillez