07
MAI.

7 mai 2018

Kit de survie pour visiter Amsterdam – Ultimate guide

À tous ceux qui prévoient un petit ou long week-end à Amsterdam (ou aux alentours), cet article est fait pour vous. J’y liste un certain nombre de conseils afin de bien préparer votre venue dans la capitale hollandaise. À vos crayons, si vous voulez prendre des notes et faire des petites listes, et surtout n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires !

Je mets quoi dans ma valise ?

• Exit le parapluie. In le kway / coupe-vent / ciret.

Oubliez votre parapluie et emportez plutôt votre plus beau manteau de pluie. Car oui, de la pluie, vous y aurez droit. Que ce soient 5 minutes à peine. Ou bien, H-24 pendant 5 jours, fortes sont les chances que vous visitiez Amsterdam sous la pluie. (Lire plus bas concernant la meilleure période pour visiter Amsterdam). Ce que vous oubliez sûrement, c’est le vent ! Vous ne tiendrez même pas 5 min avec votre parapluie que vous serez déjà contraint d’en acheter un nouveau. Amsterdam est une ville plutôt ventée, et, pour le peu que vous décidiez de votre rendre sur la côte ou bien de visiter les îles Texels, votre parapluie vous sera bien inutile. La veste de pluie à capuche (ou ciret / coupe-vent / kway / *insérer ici le mot*) est une bien meilleure alternative, croyez-moi ! Et surtout, toujours l’avoir sur soi. Car ce n’est pas parce qu’il grand soleil en début de matinée, qu’il ne pleuvra pas en fin de journée. À Amsterdam. Il faut toujours être prévenant et s’attendre à toute éventualité !

En arrivant à Amsterdam, la première dans laquelle j’ai investi fut un ciret de qualité. Et j’en suis plus que ravie ! Ici, il existe même des marques spécialisées dans le ciret de pluie, pour vous dire que c’est vraiment L’accessoire de mode à avoir.

• Vive les baskets qui résistent à l’eau.

Après la veste de pluie, je demande les chaussures résistantes ET confortable. Vous allez très certainement beaucoup marcher lors de votre séjour. Avec les nombreux pavés, je déconseille fortement les chaussures à talons. Misez plutôt sur une bonne paire de basket ou des chaussures “de marche”. En hiver, choisissez un modèle chaud, type Timberland (meilleur investissement de toute ma vie) ! Et accompagner le tout de grosses paires de chaussettes pour ne pas avoir froid aux orteils. Les bottes de pluie peuvent être une bonne alternative, mais cela reste sûrement moins confortable, c’est à vous de voir. Pendant la saison des beaux jours, des baskets plus légères, type Converse ou Stan Smith feront aussi très bien l’affaire.

Ici, et quelle que soit la saison, la sneakers est reine parce que c’est avant-tout pratique ET confortable (les deux maîtres-mots du style amstellodamois). Amateurs de sneakers, vous trouverez des shops spécialisés à de nombreux coins de rue. Mention spéciale pour SoleBox au design et à la décoration qui vaut le détour !

• L’amour du sac à dos.

Si vous prévoyez de louer des vélos et d’aller visiter la campagne environnante, un sac à dos sera votre meilleur ami. Ce sera beaucoup plus pratique de rouler avec un sac à dos qu’avec un sac à main. Vous entre-apercevrez sûrement des néerlandais(e)s, un sac de course dans une main, le téléphone dans l’autre, ou même certains transportant une énorme valise en plus de 3 enfants sur leur vélo. Mais croyez-moi, ce sera beaucoup plus pratique pour vous rouler avec un simple sac à dos. Vous aurez besoin de toute votre attention pour affronter la jungle urbaine à vélo ! Et puis, en plus d’être pratique pour transporter votre kway sans encombre, vos épaules vous remercierons grandement.

Vous l’aurez compris, visiter Amsterdam est loin d’être une affaire de style. Ce n’est ni Milan, ni Paris. Et l’avantage dans tout ça, c’est que tout le monde s’en bat le coquillart du style. Si vous voulez vous fondre dans la masse, le combo sneaker Nike + raincoat Rains + sac à dos Fjällräven (+ pantalon à rayures) est votre tenue gagnante 😉

• Les lunettes de soleil, toujours.

La pluie sera très certainement au rendez-vous. Mais cela ne veut pas dire que vous ne verrez point de soleil. Il est même très fort probable qu’au printemps et à l’automne vous expérimentez les quatres saisons dans une seule et même journée. Elles ne prennent que très peu de place et il serait dommage de rater une occasion d’arborer fièrement ses lunettes de soleil.

S’il y a bien une chose que j’ai appris à apprécier ici, c’est le soleil. Soyons honnête, en hiver, le temps d’ensoleillement est vraiment faible. Au printemps, lorsque les beaux jours reviennent, vous verrez tout le monde en terrasse. Au moindre rayon, les parcs sont remplis, les gens se baladent en short et t-shirt. D’ailleurs, bien souvent au lieu de dire au revoir en disant “Bonne journée !”, les Néerlandais vous diront “Profite bien du soleil” ! Comme si c’est tellement rare, qu’il faille en apprécier chaque seconde 😉

• L’écharpe, parce que, l’écharpe.

Le printemps et l’été ont beau être la saison des beaux jours, il fait rarement plus de 25 degrés en moyenne et surtout, les matinées et les soirées restent asses fraîches. Ou bien, il peut faire très chaud au soleil, mais très frais à l’ombre. L’idéal est donc de prévoir une écharpe et de la transporter avec soit tout le temps, dans son super sac à dos, contenant déjà un coupe-vent 🙂 . L’avantage de l’écharpe, c’est qu’elle tient plutôt chaud, surtout lors des journées ventées, tout en restant léger et peu encombrant. À cela, je pourrais bien évidemment ajouter une paire de gants et un bonnet, surtout en hiver. Je vous laisse tout de même juge de votre propre résistance au froid ou non.

— En résumé : la technique de l’oignon.

S’il y a bien un principe à retenir, c’est celui-ci. Parce qu’il faut finalement s’attendre à toute éventualité. Que malgré les journées chaudes, les soirées restent fraîches, il faut prévoir un peu de tout lorsque l’on vient visiter Amsterdam.

 

Quel temps fait-il ?

Un grand principe général en matière de météo à Amsterdam et aux Pays-Bas en général, c’est qu’il ne faut jamais se fier à la météo annoncée plus de 2 jours à l’avance. Et, comme je vous le disais plus haut, il est même tout à fait possible de vivre les 4 saisons en une seule journée. Vous êtes donc prévenus. Selon moi, Amsterdam est belle à n’importe quel moment de l’année, mais il est vrai que visiter la ville en été et tout de même plus agréable qu’en hiver. L’automne possède son charme avec ses arbres aux mille couleurs qui bordent les canaux et la période de Noël est tout simplement magique. Voici donc quelques petites généralités, saisons par saisons :

• Si vous comptez visiter la Hollande en été (juin, juillet, août) vous pouvez vous attendre à une bonne dose de soleil et des températures excédant les 20 à 25 °C en journée. Selon moi, mai & juin sont les meilleurs mois pour venir, car ceux sont les mois les plus secs avec les jours les plus longs. Parfait pour profiter à fond de la ville.
• La température au printemps et à l’automne (mars, avril, mai et septembre, octobre, novembre) oscille généralement entre 10 et 20°C. Généralement, il y a un très grand écart de températures entre le matin et la fin d’après-midi. Cela peut passer de 7-8 degrés (voire même moins) à 25 degrés en une même journée, ce qui peut parfois être challengeant pour s’habiller (la technique de l’oignon !).
• Janvier & Février sont les mois les plus froids et les plus rudes. La température ne descend pas nécessairement toujours en dessous de zéro dû à la proximité de la mer, mais le vent et l’humidité ambiante vous donnera un ressenti digne de l’ère glacière. Ce sont souvent les mois les plus “moroses” avec le moins de touristes dans la ville.

Je me déplace comment ?

Amsterdam est la capitale du vélo. Mais, pour une première visite, je vous recommande plutôt de vous déplacer à pieds. La ville est de taille humaine ce qui rend tout à fait possible une visite entièrement à pied. De plus, en marchant, vous aurez largement le temps d’observer les canaux et l’architecture qui vous entourent, contrairement à vélo où vous serez simplement concentré sur la route, ne sachant pas trop où aller, à devoir faire attention à ne rentrer dans personnes d’autres. Si vraiment vous souhaitez connaître l’expérience d’Amsterdam à vélo, choisissez le dernier jour de votre séjour. La ville vous semblera déjà plus familière et vous aurez moins besoin de rouler la tête en l’air.

En parlant du vélo. N’oubliez surtout pas que les vélos sont complètement prioritaires à Amsterdam. Que vous soyez piétons ou conducteur, les vélos passeront toujours en premier, pour la simple et bête raison que s’arrêter en vélo, c’est chiant, ça fait perdre toute son inertie. Aussi, cela ne servira à rien de râler sur un vélo si celui-ci vous coupe, soi-disant, la priorité sur votre passage piéton. Déjà, il ne vous comprendra sûrement pas, mais surtout, il est tout à fait en son droit. Autre point important. Ne JAMAIS marcher sur les pistes cyclables, au risque de vous faire klaxonner par 10 vélos, si tant est qu’un ne vous est pas à moitié rentré dedans déjà. Les pistes cyclables sont facilement reconnaissables, car elles sont souvent en goudron “rouge foncé” ou bien possèdent un petit pictogramme de vélo au sol. Si vous n’êtes pas sûre, regardez autour de vous 🙂.

Autrement, si la randonnée urbaine n’est pas trop votre truc, la ville d’Amsterdam est très bien desservie en matière de transport en commun. Bus, Tram, Métro et Train. Pour préparer vos déplacements, Google Maps fonctionne très bien. Sinon, vous pouvez aussi télécharger l’application “9292″ (en néerlandais) pour avoir les horaires à chaque arrêt et les itinéraires.

Je parle en quelle langue ?

La langue officielle est le néerlandais. En revanche, plus de 90% de la population amstellodamoise parle anglais de manière totalement courante, ville d’expat oblige ! En revanche, il est plus rare que les gens parlent français. Les Français sont d’ailleurs connus pour parler extrêmement mal anglais (ou bien tout autre langue étrangère). Lorsqu’un touriste étranger vient en France et qu’il est capable de dire Bonjour, Au revoir, Merci et S’il vous plaît ça en jette, non? Eh bien, il est temps de s’y mettre pour votre prochaine excursion à Amsterdam. Vous ne serez sûrement pas capable de tenir un dialogue entier avec un néerlandais, mais voici quelques petits mots de bases qui les feront sûrement sourire, pour le simple fait d’avoir essayé de parler.

Bonjour / Bonsoir — Goedendag /Goedenavond
Parlez-vous français/anglais ? — Spreekt u frans / engels ?
Je comprends/ Je ne comprends pas— Ik begrijp / Ik begrijp het niet
Pardon — Sorry / Pardon
Au revoir — Tot ziens
Bienvenue — Welkom
Merci (beaucoup) — Dank u (veel)
Oui/Non — Ja / Nee
De rien / Je vous en prie — Graag gedaan / Alsjeblieft

J’utilise quels moyens de paiement ?

Voici un dernier point qu’il me semble important de préciser.
Les Pays-Bas font partis de la zone euros. Bonne nouvelle, vous n’aurez point besoin de faire du change. En revanche, la culture du paiement n’est pas la même qu’en France. Oublier votre monnaie. Tous, ou quasiment tous, les commerces acceptent la carte et uniquement la carte. Pas d’argent liquide. Même sur le marché, il est possible de payer par carte ! Par contre, attention. Contrairement à la France, la carte de crédit est peu répandue, du moins peu utilisée. La majorité des cartes sont des cartes de débit. Et la plupart des magasins n’acceptent que ces dernières. Je ne connais pas exactement les raisons de cela, sûrement rapport aux taxes, mais sachez qu’une Visa ou une Master Card traditionnelle pourra vous être refusée au moment de payer en magasin. Aucun problème en revanche avec les Visa Electron et les cartes Maestro. Le plus simple reste de toujours demander et vérifier à l’entrée du magasin avant toute chose.

Sachez aussi que les chèques n’existent plus ici, tout comme les pièces de 1 et 2 centimes sont hors de la circulation. L’arrondie sera donc toujours fait en votre faveur (ou non) si vous payez avec de la monnaie. Par exemple, si vous donnez un billet de 5 euros pour un achat de 4.99 euros, ne vous attendez pas à recevoir votre change. De même qu’en donnant 10 euros pour un achat de 5,02 euros, vous aurez la belle surprise de repartir avec un billet de 5 euros en échange, et non 4,98 euros 🙂

Je trouve personnellement le système bancaire, bien plus évolué ici, en partie grâce au système iDeal, et surtout bien plus pratique ! Par exemple, les applications de paiements entre amis sont très répandues ici. La plus connue et utilisée est Tikkie. Et c’est très souvent d’ailleurs que, lors d’une sortie au restaurant, une personne paie la totalité puis les autres remboursent via l’application en une fraction de seconde. Tellement pratique !

Vous voilà fin prêt à affronter la jungle amstellodamoise. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de profiter pleinement de votre séjour, pluie ou pas pluie ! Si un sujet particulier vous intéresse, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Tot Ziens!

End of the story

Une réponse à “Kit de survie pour visiter Amsterdam – Ultimate guide”

  1. […] un voyage dans la capitale très prochainement, n’hésitez pas à lire ou à relire notre « Kit de survie pour visiter Amsterdam ». Mais au-delà de la randonnée citadine, il est absolument obligatoire (oui, oui, obligatoire […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *