Vivre à Amsterdam - FAQ Spéciale expatriation

Vivre à Amsterdam - FAQ Spéciale expatriation

12 minutes de lecture

Vous aimeriez déménager à Amsterdam et vous vous demandez comment venir y habiter ? Vous êtes au bon endroit !

Après Paris et Lyon, nous vivons maintenant à Amsterdam depuis septembre 2016. Et nous n’avons pas prévu de repartir pour le moment. S’installer à Amsterdam sera plus ou moins facile en fonction de votre situation professionnelle et financière mais aussi de votre capacité à maîtriser l’anglais.

On vous explique tout ça dans cet article !

Chaque expérience est unique et dépend grandement de la situation financière, professionnelle et personnelle. Nous souhaitons avant-tout partager notre expérience, en espérant que cela vous aidera aussi dans vos démarches d’expatriation.

S'installer à Amsterdam

Quel est notre parcours ?

À la fin de mes deux années d’alternance à l’école Gobelins & Sweet Punk, j’ai eu l’opportunité de rejoindre Mobgen, une agence spécialisée dans le digital et les applications mobiles, à Amsterdam, en tant que designer UI/UX. C’est comme cela que l’aventure amstellodamoise à commencé. Aujourd’hui, et depuis 2 ans maintenant, je travaille au sein de la Startup Etergo, toujours en tant que designer UI/UX.

En 2016, Alexis avait, quant à lui, la mobilité qu’un entrepreneur freelance peut avoir. Nous n’avions donc aucun frein professionnel pour partir, tout au contraire. Aujourd’hui, il travaille en tant que Développeur Front -End React JS au sein d’Accenture Digital.

Partir était donc un choix pour nous et la destination d’Amsterdam presque une évidence. Après 3 années à Amsterdam, j’ai partagé un bilan, sur ce que l'expatriation nous a appris de nous et des autres !

Est-ce facile de s’installer à Amsterdam en tant que français ?

En tant que français, et donc ressortissants européens, il n’était pas compliqué pour nous de quitter la France et venir s’installer à Amsterdam. Contrairement à certains de mes collègues “internationaux, je n’ai pas eu de demande de Visa et/ou de sponsorship à faire, ce qui facilite grandement les choses !

Une fois sur place, il vous faudra réaliser un certain nombre de démarches administratives, telle que la demande de BSN, l*’ouverture de compte en banque* ou bien souscrire au près d’une assurance santé.

Communiquer à Amsterdam

Faut-il savoir parler anglais ?

Pour les “petits boulots”, basé sur l’expérience passée d’Alexis, il faut tout de même savoir comprendre l’anglais à l’oral et savoir s’exprimer (même si vous faites beaucoup de fautes). Que ce soit pour travailler chez Deliveroo (coursier à vélo), chez Convergys (service client Français) ou chez Cocotte (crêperie Française), les recrutements et les formations d’intégration étaient toujours en anglais (sauf à la crêperie pour la partie formation).

Pour du travail dans le monde du design, comme Clémence, ou du développement web, comme Alexis, comprendre, parler et savoir écrire avec un niveau d’Anglais de niveau A2/B1 est un strict minimum. Il est inenvisageable de travailler dans ces secteurs sans savoir parler correctement anglais.

Faut-il savoir parler néerlandais ?

À Amsterdam, parler néerlandais n’est absolument pas requis tant la ville est cosmopolite. L’anglais est d’ailleurs seconde langue officielle.

La plupart des offres d’emploi mentionne souvent la phrase suivante “Dutch is a plus”. Donc, évidement, ce n’est pas requis, mais cela peut être un gros avantage pour certains. Personnellement, je ne parle pas néerlandais couramment et cela n’a jamais été un problème, professionnellement parlant. D’ailleurs, les boites proposent souvent des cours de néerlandais. En revanche, Alexis travaillant dans une entreprise très néerlandaise, le fait de ne pas parler peut se ressentir davantage. Pour autant, cela n’a pas été un critère de sélection fort.

Si elle n’est pas obligatoire, la maîtrise du néerlandais est en revanche un atout. Elle permet, par exemple, de postuler à plus de postes aux Pays-Bas ou bien de se différencier d’autres candidats lors d’entretiens d’embauches car de nombreux employeurs valorisent l’effort d’apprentissage de leur langue.

Enfin, dans la vie de tous les jours, le néerlandais n’est pas non plus une obligation, pour autant la barrière de la langue peut se faire ressentir parfois.

Après 3 ans d’expatriation à Amsterdam, il est vrai que l'on ressent de plus en plus le besoin de savoir parler et, surtout, de comprendre !

Vivre à Amsterdam

Comment trouver un appartement ?

Amsterdam est à l’image de beaucoup de capitales Européennes: beaucoup de monde cherche un logement et il y a peu d’offres. Pour trouver un logement, il faut s’armer de patience et être prêt à visiter beaucoup de choses. Pour trouver, vous pouvez utiliser les sites-web suivant :

Vous pouvez aussi passer via des groupes Facebook comme le groupe “French people in Amsterdam”.

Au niveau des papiers, avoir un contrat de travail est un plus, voir une nécessité. Carte d’identité et relevés de compte bancaire imprimés sont aussi dans les choses souvent requises ici.

Au niveau des loyers, si vous souhaitez vivre à Amsterdam et non dans une ville aux alentours, il faut compter à minima 700€ pour une chambre en collocation. Si vous êtes un couple, il vous sera difficile de trouver des annonces qui acceptent de louer, à un couple, un appartement de moins de 45m2. Ce qui veut dire qu’il vous faudra viser un budget de minima 1500€ par mois pour environ 50m2, et vers 2000€ si vous cherchez quelque chose avec deux chambres, ou bien un logement meublé.

Prévoyez de venir avec des économies car il vous sera souvent demandé, à minima, un à deux mois de loyers de caution, si pas trois, comme cela fut le cas pour nous, plus le premier de loyer en sus. Dans notre cas, avec un loyer de 1500€, il nous a donc fallu débourser 6000€ le premier jour pour rentrer dans notre appartement. Un ancien collègue d'Alexis n’avait pas prévu le mois de caution, après 3 mois en auberge de jeunesse, il a du malheureusement rentrer en France. À cela s’ajoute le fait que de meubler l’appartement si ce dernier est loué vide.

L’offre est assez bien répartie entre meublés et non meublés, il n’y a pas forcément une généralité sur ça. Par contre à la différence de la France, beaucoup d'appartements sont refaits avant location. Ils sont donc bien propres (en général, nous avons visité aussi des choses monstrueuses), et, si cas échéant, toujours meublé avec très bon goût !

Est-ce que ça coûte cher de vivre à Amsterdam ?

En moyenne — Basé sur notre expérience (couple vivant et travaillant à Amsterdam, dans un logement de 55m2)

  • Logement : Entre 1000€ & 2000€ de logement en location, selon la zone. — 1500€ par mois
  • Électricité - Gaz : 100€ par mois
  • Eau : 56€ par trimestre
  • Internet : 50€ par mois
  • Taxes locales : 370€ par an
  • Service ménage : 14€ par heure
  • Transport : 0€ ou très peu élevé à vélo — 80€ abonnement mensuel
  • Assurance santé : en moyenne 100€ par mois
  • Course : entre 300€ et 500€ de courses par mois avec une grande partie provenant de supermarché bio ou du marché local.
  • Abonnement téléphonique : 16€ par mois

Autres coûts :

  • Restauration : En moyenne 15€ pour un plat + boisson le midi.
  • Cinéma : 10€ la place
  • Yoga : 60€ par mois
  • Salle de sport : 20€ par mois
  • Un Café ou Un Chai Latte : en moyenne 3€

Pour une liste très complète des prix du cout de la vie à Amsterdam, rdv ici.

Travailler à Amsterdam

Comment chercher du travail ?

Nous comparons souvent Amsterdam à la Silicon Valley, tant de nombreuses entreprises, grandes entreprises et startup y sont présentes. Facebook Benelux, Uber, Booking.com, Tesla ... pour n’en citer que quelques-unes.

Chercher un emploi ne diffère en rien de la France. Petit point notable, il est très commun de demander un “assignment” au candidat lors du processus de recrutement. Cela peut être une petite étude marché, la préparation d’une présentation sur un sujet précis, la résolution d’un problème… Ici, les entreprises valorisent bien plus les compétences que les diplômes ou les lignes sur un CV.

  • Si vous travaillez dans l’IT, le marketing, le digital, le design ou encore le développement, vous trouverez pléthore d'offres d’emploi, notamment sur les plateformes du type Linkedin, Glassdoor ou Indeed.
  • Si vous travaillez dans la restauration, les groupes Facebook peuvent s’avérer utiles, mais le mieux reste encore de faire la chasse aux petites annoncent directement sur place.

Sachez que de nombreuses sociétés de Services Clients sont situées à Amsterdam et recrutent continuellement des francophones pour rejoindre leurs équipes France / Benelux. On pense notamment à Convergys pour Nike, ou bien Booking.com. Attention, la maîtrise de l’anglais reste requise malgré un poste à pourvoir en français.

Pour les autres domaines, comme la médecine, les banques ou encore les cabinets d’avocats, cela peut s’avérer plus difficile notamment en raison des diplômes et équivalence requis mais aussi de la nécessité de parler le néerlandais couramment.

Quels sont les salaires à Amsterdam ?

En 2019, le smic net est environ à 1300€ pour 40 heures de travail par semaine et à minima 4 semaines de congés par an.

  • En restauration et service client, en 2019, il est possible de démarrer avec un revenu de 1500€ par mois. Vivre dans Amsterdam avec ce revenu n’est pas facile mais on a connu certaines personnes qui y arrivaient.
  • Si vous travaillez dans le monde du design web, en 2019, vous pouvez commencer votre carrière à 2000€ net par mois facilement et monter à plus de 2500€ en quelques années. C’est plus que la moyenne constatée en France.
  • Si vous travaillez dans le développement web, en 2019, en tant que junior vous pouvez facilement commencer à 2200€ net par mois et monter à 2800€ net après quelques années. C’est plus que la moyenne constatée en France.

Si l’on vous propose un salaire brut, n’hésitez pas à aller voir le site ThetaxNL pour avoir une idée de combien cela fait en net par mois. À noter, ici les impôts sont directement prélevé à la source, ce qui explique parfois la grande différence entre brut et net. Des exceptions peuvent s’appliquer aussi si vous bénéficiez du “30% rulling”, un abattement fiscale assez avantageux. Enfin, il est commun ici d’ajouter une prime “vacance”, soit 8% sur salaire brut de base. Cela s’appelle le “8% Holiday allowance”.

Enfin, il y a le site PayScale qui donne les salaires moyens selon les branches d’activités à Amsterdam ou même d’autres pays. Très utile pour faire un benchmark des différentes offres salariales.

Les démarches administratives néerlandaises

Comment obtenir un BSN ?

À partir du moment où vous décidez de rester plus de 4 mois aux Pays-Bas, il est obligatoire de s’enregistrer en tant que résident auprès de la mairie, afin de vous procurer un BSN, BurgerServiceNummer, l’équivalent d’un numéro de sécurité sociale française. C’est le saint-graal, puisqu’il vous sera ensuite demandé pour ouvrir un compte bancaire, souscrire à une assurance santé ou encore pouvoir travailler.

Nous avions partager notre expérience de BSN.

Pour ma part, lorsque je suis arrivée aux Pays-Bas, le rdv à la mairie d'Amsterdam avait déjà été pris en avance par mon employeur. J’ai donc pu obtenir mon BSN, le même jour où j’ai commencé à travailler. Pour Alexis, il aura fallu attendre 5 semaines avant de pouvoir avoir un rendez-vous au Gementee d’Amsterdam (la mairie). Prenez-y vous donc à l’avance.

La demande de BSN est une démarche administrative très facile. La seule condition étant d’avoir un logement, car il faut pouvoir présenter un contrat de location. Pour le reste, il suffit de ramener une pièce d’identité en cours de validité, contrat de location et acte de naissance.

Comment souscrire à une assurance santé ?

Le système de santé diffère assez du système de sécurité sociale tel que l’on le connaître en France.

De manière général, il est obligatoire de souscrire à une assurance santé, Zorgyerzekering en néerlandais, dans un délai de trois mois, rétro-actifs, à compter de l’obtention de votre BSN. Dans le cas contraire, vous recevrez une amende assez élevée, et l’État Néerlandais est extrêmement à cheval sur cette réglementation.

Un conseil cependant, si vous n’avez ni logement, ni travail, vous pouvez patienter, dans la limite du raisonnable, avant de faire votre demande de BSN et donc d’assurance santé. Cela vous permettra d’économiser un peu sur les frais d’assurance.

Le système étant très différent du package sécurité sociale + complémentaire santé, nous avons utilisé le site Independer afin de nous aider à comparer les différentes compagnies d'assurance, mais aussi les nombreuses offres.

Il faut compter à minima 100 euros par mois par personne, mais sachez qu’il existe une allocation santé, prenant en charge jusqu’à la quasi-totalité de ces frais, si vos revenus ne sont pas élevés.

Comment ouvrir un compte en banque néerlandais ?

Comme en France, l’ouverture d’un compte bancaire est relativement facile. Quand nous sommes arrivés à Amsterdam, nous avons très simplement choisi ING, banque aux couleurs nationales !

Quelques minutes suffisent à partir du moment où vous avez votre BSN. Afin de limiter les démarches, nous en avons aussi profiter pour souscrire à une assurance responsabilité civile et logement directement au près de ING, ce qui nous a paru fort pratique à l’époque.

Il existe pleins d’autres banque, les plus connues étant ABN AMRO, Rabobank et ING. Il en existe aussi beaucoup en ligne telle que BUNQ.

Si vous avez la moindre question supplémentaire, n’hésitez pas à nous contacter par email, et nous nous ferons un plaisir de vous répondre pour vous aider.

End of Story

Vous aimerez aussi

3-ans-vivre-amsterdam

3 ans à Amsterdam

Lire l'article
museumkaart

La Museumkaart pour les expat à Amsterdam

Lire l'article
decouvrir-village-autour-amsterdam

Découvrir les villages alentours d'Amsterdam à vélo

Lire l'article

Suivez nous sur Instagram

@_clemsss