11
SEP.

11 septembre 2016

Début de l’aventure – The D-Day #1

Dubrovnik —> Paris —> Amsterdam

De retour de nos vacances en Croatie, nous avons à peine le temps de nous poser (et reposer) et faire quelques lessives, que nous devons déjà repartir. Notre trajet Paris – Amsterdam se fait en bus de nuit. C’était ce qu’il y avait de moins cher lorsque nous avions réservé les billets. Je (Clémence) savais déjà à l’avance que le voyage ne serait pas de tout repos (ce n’est pas le confort du Thalys). Mais c’était sans compter l’escale en pleine nuit à Eindhoven avec plus de trois heures d’attentes. Les avis que nous lisons sur internet ne sont pas non plus très encourageants … ( bus introuvables et mauvaises indications, bus ratés, oublis de personnes sur les aires d’autoroutes, …) Ça nous refroidit un peu, beaucoup même, d’autant plus que nous ne trouvons plus notre trajet sur le site de Flixbus..

Il y a un autre trajet qui semble bien plus confortable et est bien plus rapide. Toujours en bus mais cette fois-ci direct sans escale, partant une heure plus tard et arrivant deux heures plus tôt. Sans passer par quatre chemins, nous prenons la décision d’échanger nos billets pour celui-ci pour seulement cinq euros de plus par personnes. On se sent tout de suite plus serein et rassuré !

Le nouveau bus part donc de la gare routière de Bercy à 23h20, mais ils conseillent d’y être au moins 20 min à l’avance. On est jamais trop prudent, nous partirons à 22h de Stains pour y être à 22h45.Les avis ne mentaient pas, la gare routière de Bercy est vraiment très mal indiquée. Ce n’est pas du tout au même niveau que la gare TER de Bercy, mais carrément dans le parking souterrain de Bercy Arena. Seul un petit affichage en papier jaune indique à l’entrée du parking « gare FlixBus ».

Nous montons dans le bus à 23h07. Ce dernier est à « deux étages » et comme nous montons dans les premiers, nous avons la chance de pouvoir nous installer tout devant. Le bus est loin d’être rempli. Tout au plus, une trentaine de personnes maximum. Le chauffeur est anglais (avec un bon vieil accent british/scotish/irish à couper au couteau) et ne parle pas un mot de français. On comprend juste qu’il faut s’attacher et que nous ferons une pause un peu avant Bruxelles. Le bus démarre, il est 23h22.

À 23h22, c’est un peu le moment où je réalise que nous partons réellement. #panique. #émotion

Les heures défilent. Les pays aussi. On s’endort, on se réveille. Difficile d’avoir un véritable sommeil. Vers 6h00, alors que le soleil n’est pas encore levé, nous entrons dans la région d’Amsterdam. Nous arrivons à la gare d’Amsterdam Sloterdijk avec plus de 30 min d’avance.

Étape suivante, rejoindre le Airbnb.

Nous logeons chez l’habitant pour une semaine dans le Nieuw Sloten. C’est un quartier qui se situe au sud-ouest, assez loin du centre d’Amsterdam. Nous y arrivons avec plus de 1h30 d’avance et nous sommes un peu gênés de devoir sonner en cette heure si matinale. Notre hôte, Rosa, est très gentille et accueillante. Elle nous montre notre chambre qui est plutôt spacieuse, le reste de la maison ainsi que le jardin. Elle nous explique qu’elle part en vacances pour 2 semaines et qu’elle ne sera pas présente. Nous serons donc avec ces deux autres colocataires (Rosa est la propriétaire), qu’il n’y a aucun soucis et que nous sommes ici chez nous.

Enfin les valises posées, on s’octroie le plaisir de se reposer dans un vrai lit. De toute façon, nous aurions été incapable de faire autre chose, vu notre état de fatigue intense ! Le repos est mérité et apprécié !

Le vif du sujet : trouver un appartement

Nous avons une première visite de prévue à 13h puis une seconde à 15h. La première est prévue depuis déjà la semaine dernière qui avait été annulée la veille et finalement re-programmée à la dernière minute le matin. En revanche, la seconde a été annulée le matin car la personne a (déjà) loué l’appartement avec la visite du matin. L’appartement se situe au rez de chaussé dans le Oud-West à 5 min du Rembrandtpark et possède un jardin. Tout est complètement neuf de moins d’un an. Il est vraiment super. On l’adore. La fille nous demande de lui envoyer par mail un « profil » qu’elle transmettra à la copropriété en appuyant notre « candidature » car elle avait l’air de bien nous apprécier. Réponse dans 2-3 jours.

Dans l’après-midi, on décide de se rendre directement au bureau de deux agences immobilières amstellodamoises en se disant qu’on aurait peut être plus de chances de trouver quelque chose. Rien de tout cela ! Ils nous ont gentiment fait comprendre qu’avec un budget maximum de 1500 euros (ce qui est déjà énorme !), nous ne trouverons rien et qu’ils ont des biens à minimum 1700-1800 euros par mois. Forcément, ça leur faire gagner plus d’argent …

Nous rentrons enfin au Airbnb car mine de rien on a bien gambadé pour cette première journée (en témoigne ma montre, plus de 100% d’activité aujourd’hui ;-)) Nous ne tardons pas à nous coucher après le repas, on est complètement HS!

Le bilan de cette première journée est plutôt positif.

Nous avons un temps radieux, digne d’un été indien à la mer. Il fait plus de 30° et grand soleil. Autant dire qu’on crève de chaud et qu’on est bien content d’avoir nos habits d’été ! Pour ma part, j’ai encore un peu de mal à croire que nous y sommes enfin. C’est un peu l’euphorie et j’ai la sensation d’être seulement en vacances. Je m’émerveille devant chaque joli bâtiment dans le centre et le Jordaan et je suis « fière » quand je reconnais un endroit où l’on est déjà passé l’année dernière. L’angoisse du premier jour commence à arriver. Cette première semaine va passer tellement vite !

End of the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *