Sinterklaas! #29

Petit point culture Néerlandaise !

Parmi les nombreuses différences qui puissent exister entre la France et les Pays-Bas se trouve la Saint-Nicolas.
La Saint-Nicolas, qui est le 6 décembre, est une tradition fêtée dans plusieurs pays européens et souvent aussi dans le nord et l’est de la France, célèbre le saint Patron Nicolas, aussi connu sous le nom de Saint Patron des enfants. Certains disent aussi que Saint-Nicolas serait à l’origine du plus américain « Santa Claus », ou bien de notre cher Père Noël. Cette fête, religieuse au départ et désormais relativement commerciale, fait partie des traditions hollandaises et ce n’est pas le père Noël que les petits Néerlandais attendent avec impatience, mais bien Saint-Nicolas ou Sinterklaas venant leur offrir des cadeaux dans la nuit de 5 au 6 décembre.

La tradition

Les traditions et les histoires relatives à Sinterklaas diffèrent selon les pays et les régions. Aux Pays-Bas, la fête de Sinterklaas est très répandue et prend des allures de fête nationale, même si, contrairement à Noël (cherchez l’erreur), ce n’est pas un jour férié. La tradition veut donc que le 5 décembre, la veille de Saint-Nicolas, soit le jour où les enfants reçoivent un cadeau. Ce jour est même nommé ; “Pakjesavond”, littéralement, la soirée des « paquets-surprises”. Aussi, contrairement à Noël qui se veut avant tout familial et convivial, il semblerait que la Saint-Nicolas soit davantage perçue comme un évènement purement dédié aux enfants dans la culture néerlandaise et tous mes collègues n’ayant pas d’enfants, ne fêtent généralement pas la Saint-Nicolas. À la place, ils organisent parfois un évènement appelé “Secret Santa” durant lequel chacun offre un cadeau de manière plus ou moins anonyme ; cadeau devant être créatif, empaqueté avec humour ou bien d’une manière très personnalisée. Ils appellent même cela une “surprise”, comme en français. Le jeu veut aussi qu’il faille accompagner le cadeau d’un poème de Sinterklaas, très souvent humoristique, voir un poil taquin concernant un trait particulier de la personne. Créatif on a dit !

L’histoire

Selon l’histoire, Sinterklaas arrive, monté sur un cheval blanc, deux semaines avant le 5 décembre, avec sa grande barbe blanche et sa mitre, sur un bateau à vapeur surnommé le “Pakjeboot”, le bateau des petits paquets. Tout comme le Père Noël, Sinterklaas n’est jamais bien seul. Accompagné de ses assistants, les Zwarte Piet, (selon une théorie, leur couleur provient de leurs descentes dans les cheminées pleines de suies pour déposer les cadeaux, selon d’autres, ce sont des maures) ((cela fait extrêmement polémique ces dernières années de par l’image “raciste” que cela peut renvoyer aux enfants)), Sinterklaas visite les écoles, les hôpitaux et les centres commerciaux dans les jours précédents le Pakjesavond. Les Zwarte Piet (en Français plus connus sous le nom de Père Fouettard) ne sont pas très malins et font parfois des bêtises … Mais ils aident toujours Sinterklaas dans sa lourde tâche de distribution de cadeaux et de friandises !

La veille, Sinterklaas parcourt les maisons, de cheminées en cheminée, la nuit, sur son beau cheval blanc, pour livrer les cadeaux aux enfants ayant été sages ; tandis que les petits casse-pieds sont visités par les Zwart Piet. Avant d’aller au lit, les enfants laissent leurs chaussures à côté de la cheminée (ou bien près du radiateur dans le cas échéant …). Ils y déposent aussi un morceau de carotte pour le beau cheval, un verre d’eau et terminent en récitant leur plus belle chanson de Saint-Nicolas. Le lendemain matin, ils ont l’heureuse surprise de découvrir à la place un petit cadeau ou bien une petite gourmandise.

Les spécialités du moment

Durant cette période, les magasins voient leurs gondoles se remplir de toute sorte de traditionnelles gourmandises de Sinterklaas : les perpernoten, des petits biscuits de speculoos, le speculaas, une sorte de boudin fourré à l’amande, ressemblant à une galette des Rois, le marzipan qui est de la pâte d’amande, les mandarines ou bien encore les “chocolade letter”, une tablette de chocolat en forme de lettre ; la tradition voulant qu’il faille offrir la lettre correspondant à la première du prénom de l’enfant.

Bien entendu, les Néerlandais fêtent aussi Noël autour d’un bon repas en famille, mais il est rare que les enfants reçoivent des cadeaux aussi à cette occasion. C’est soit l’un, soit l’autre.

Voilà & prettige sinterklaas!

End of the story